Lost in the kitchen-Perdida en la cocina: Muslos de pollo deshuesados al horno jóias tiffanys

Lost in the kitchen-Perdida en la cocina

Este blog está dedicado a mi familia y a mis amigos, los cuales siempre agradecen todos los platos que preparo. Creo que el ingrediente más importante es el amor. Cuando estoy elaborando alguna receta siempre pongo en ella mucho cariño y sin duda se trasmite al que la come.

Páginas

martes, 7 de mayo de 2013

Muslos de pollo deshuesados al horno




Esta no es una receta especial, es del día a día. En casa gusta mucho el pollo y así sin huesos resulta muy sabroso. Podéis comprar los muslos deshuesados o enteros y luego quitarles el hueso en casa. Solo se necesitan un cuchillo o unas tijeras. Se va cortando la carne, siguiendo el hueso.  Es muy fácil. 

Ingredientes(4 personas):

- 4 muslos con el contramuslo deshuesados.

- 2-3 patatas.

- 1/2 cebolla.

- 2 dientes de ajo.

- 1 vasito de vino blanco, fino, manzanilla.

- Aceite de oliva.

- Sal, pimienta, tomillo...

1º Se unta con aceite de oliva una fuente de horno.

2º Se lavan, pelan y cortan en rodajas las patatas. Se colocan en la fuente de horno y se salpimentan.

3º Se corta la cebolla en tiras y se dispone sobre las patatas.

4º Se colocan los muslos en la fuente y se salpimentan. 

5º Se introducen en el horno precalentado a 190ºC.


6º Se machacan los ajos en el mortero y se añade el vino.



7º Se saca la fuente del horno y se riegan los muslos con el machado de ajo y vino. Se vuelven a meter en el horno durante 15-20 minutos.

8º Se les da la vuelta dejando la piel hacia arriba para que se dore y se introducen en el horno hasta que la carne esté cocinada y con un bonito color dorado.





Imprimir receta Publicado por mese en 22:53 Enviar por correo electrónico Escribe un blog Compartir con Twitter Compartir con Facebook Compartir en Pinterest Etiquetas: Carnes, Segundos platos 13 comentarios:
  1. jose manuel 7 de mayo de 2013, 23:29

    Se ven estupendos.

    Responder Eliminar
  2. María José. Pasen y degusten 8 de mayo de 2013, 8:43

    La verdad es que siempre pido en la carniceria que me los den ya deshuesados, tengo que probar a hacerlo yo en casa.
    Este plato nos gusta mucho, sobre todo con esa camita de patatas.
    Un abrazo,
    María José.

    Responder Eliminar
  3. Marta 8 de mayo de 2013, 23:23

    ¡Qué ricos! Yo los compro deshuesados y tambien los preparo parecidos.
    Besitos guapa

    Responder Eliminar
  4. Vicente Sagunt 11 de mayo de 2013, 21:21

    Una receta muy sencilla y rica, me gusta por que no tiene complicaciones, tus recetas me gustan muchísimo, te sigo hace tiempo y es la primera vez que dejo un comentario.
    Felicidades.

    Si me haces una visita te estaría agradecido.

    Responder Eliminar
  5. sem 13 de mayo de 2013, 11:11

    Buscando una receta he llegado a tu blog. Me encanta. Un saludo,

    Responder Eliminar
  6. Juan Hernández 14 de mayo de 2013, 23:11

    Hola Mercedes. Suelo hacer pollo al horno con relativa frecuencia ya que así los comen todos y no ponen muchas pegas jj, además de estar muy rico. De la forma como lo has hecho tiene que resultar muy sabroso y lo mejor es que no te encuentras con hueso jj.
    Una pregunta. En el punto 5º dices que lo metes en el horno precalentado a 190ºC pero ¿cuanto tiempo? porque veo que en el punto 7º los sacas. Gracias.
    Saludos

    Responder Eliminar
  7. mese 15 de mayo de 2013, 13:07

    Juan: Lo dejo en el horno unos 10 minutos, lo saco le añado el vino y lo vuelvo a poner en el horno otros 20 minutos, hasta que se dore.
    Gracias por leer mis recetas.

    Responder Eliminar
  8. ana@picatostes.es 20 de febrero de 2014, 18:56

    Hola...buscando una receta he descubierto tu blog....me encanta.....y la receta tiene una pinta increíble....la haré en breve

    Responder Eliminar
  9. Antonia 28 de marzo de 2014, 13:33

    Hola Wapa; como soy fiel seguidora de tu blog, y como yo también me inicié en este mundillo, este mes participo como anfitriona de un blog "Mañoso" es un blog sin ánimo de lucro con ganas de hacer amigos, y de preparas platos y como este mes el ingrediente es el pollo, y viendo esta receta tan completa puedes participar simplemente tienes que dejar el link, y simplemente decir que participas en el recetario...te dejo el enlace ......
    http://recetarioaragones.blogspot.com.es/
    Muxos besicossss wapa....

    Responder Eliminar
  10. Anónimo 15 de abril de 2014, 15:10

    Me encanta e echo tu receta y sale buenisimo

    Responder Eliminar
  11. zara llorens 22 de abril de 2015, 23:35

    Hola!. Me gustaría mucho hacer tu receta pero tengo una dudilla... Yo quiero hacerla con muslos deshuesados, ¿cuánto tiempo debo cocinarlos en total?. Muchas gracias!!.

    Responder Eliminar Respuestas
    1. mese 23 de abril de 2015, 16:08

      En una fuente de barro tardarían unos 40-45 minutos. Pero depende mucho del horno.
      Un saludo

      Eliminar
    2. Responder
  12. juanma | Reciclo recetas online 13 de junio de 2017, 11:26

    Esto tiene que estar buenísimo!
    Me regalo tu receta este fin de semana!
    tu nuevo lector
    Juanma

    Responder Eliminar
Añadir comentarioCargar más...

Entrada más reciente Entrada antigua Página principal Suscribirse a: Enviar comentarios (Atom)

índice

Top blogs de recetas

Sígueme en tu correo

Datos personales

Mi foto mese Ver todo mi perfil

Seguidores

Archivo del blog

Etiquetas

Entradas populares

Buscar en el blog

Mi blog de manualidades

Mis blos de cabecera


jóias tiffanys

Tiffany koruja
tiffany solitaire
tiffanys londres
Tiffany Charm Armbanden
jóias tiffany e co

Les Reliques de la Mort – Partie 1: La critique de l’équipe!

Sifrette 25 novembre 2010 Harry Potter 75 vues

Avec Les Reliques de la Mort – Partie 1, David Yates a réussi un vrai coup de poker: réaliser le meilleur film Harry Potter qui ressemble le moins à un film Harry Potter!

Nous quittons Poudlard mais nous retournons aux sources : le roman de Rowling ! À l’instar des deux premiers films, cet avant-dernier opus respecte extrêmement bien l’œuvre de J.K. Rowling, et ce, au plus grand bonheur des fans ! Si les 2h30 de la première partie couvrent en réalité un peu moins des 2/3 du livre, l’essentiel des aventures de nos plus très jeunes héros sont retranscrites très fidèlement, voire parfois même au mot près !

Certains déploreront sans doute le caractère expéditif de certaines scènes comme le départ des Dursley, la Bataille dans le Ciel et surtout le mariage de Bill et Fleur. D’autres se plaindront sans doute de l’absence totale de certaines trames narratives, notamment celle de Dumbledore qui aurait pu être plus approfondie. Il est vrai que le sage à la barbe blanche apparaît plus comme un vieux naïf que comme un traître manipulateur et froid, comme c’est le cas dans le roman. Enfin, d’autres regretteront l’absence de personnages comme Dean et Ted Tonks.

Mais, si l’on considère les retards en information et les écarts des précédents films par rapport aux livres, l’on peut comprendre que certaines intrigues comme le tableau de Phineas Black, la goule en pyjama de Ron, ou encore le vol de l’Épée de Gryffondor aient été mises de côté pour cette première partie. Cette dernière sera d’ailleurs peut-être élucidée dans la deuxième partie.

Enfin, les quelques scènes rajoutées ou extrapolées à partir du roman semblent toujours en accord avec l’atmosphère du film. Ainsi, la séquence d’ouverture est peut-être l’une des plus réussies de tous les films. Voir disparaître Hermione de toutes ses photos de famille, assister au départ hâtif des Dursley et observer le regard inquiet de Ron, procurent une grande émotion et donne tout de suite le ton du film. D’autres scènes totalement inventées sont bienvenues car souvent touchantes et drôles, elles permettent de « relâcher » la tension. La salle a souri et bien rigolé quand Hermione tente d’apprendre La Lettre à ÉElise à un Ron sous le charme de sa belle. Et après quelques nouveaux rires nerveux devant les premiers pas de danse entre Harry et Hermione, beaucoup ont senti leurs yeux se remplir de larmes face à cette démonstration maladroite d’une grande amitié. L’apparition inattendue de Dobby au 12 Square Grimmauld a également déclenché de gros applaudissements et une profonde jubilation, notamment grâce au contraste frappant entre un Dobby comique et un Kreattur morose.

Morose, c’est bien le terme qui peut définir non seulement Kreattur mais aussi l’essentiel de cette première partie. Le style caméra portée souligne très bien notre impression de quitter le monde magique de Poudlard pour une dure et triste réalité. Les paysages – toujours aussi magnifiques – où se retrouvent Harry, Ron et Hermione, sont toujours plus désertiques et sauvages. Tout est froid, gris mais impressionnant de majesté ! L’utilisation judicieuse de la musique qui est beaucoup moins présente que dans les épisodes précédents mais beaucoup plus subtile, renforce cette idée du calme avant la tempête. L’exemple le plus frappant reste cette magnifique poursuite dans les bois où l’absence totale de musique donne un réalisme profond à la scène. Le rythme lui-aussi, qui peut sembler trop discontinu, apparaît comme un choix intelligent et correspond très bien à l’atmosphère du livre. Les scènes d’action sont toujours très rapides et entrecoupées de longues scènes d’attente et de tension, scènes qui deviennent ainsi les plus angoissantes car on ignore quand le « Mal » va encore frapper. Ainsi, la « pureté » du film et sa froideur générale montrent bien que cet épisode n’est pas un simple et énième blockbuster mais bien un film pensé, stylisé et pertinent. Depuis qu’il a repris les rênes, David Yates a enfin choisi une réalisation appropriée et respectueuse de l’atmosphère du livre. Pour la première fois, il évite le contre-sens !

Mais la grande force de David Yates qui ressort aujourd’hui est son humour. Car un film simplement morose n’aurait pas plu. Les nombreuses touches d’humour font beaucoup de bien et permettent tant aux personnages qu’aux spectateurs de souffler. Ron prend alors toute son importance. Tandis que l’humour du sixième film ressemblait plutôt à du grand guignol, il est ici léger, décalé et incongru. À cet égard, l’interprétation de Rupert Grint s’élève à un très haut niveau. On sent que le trio d’acteurs a mûri et s’est investi totalement dans ce film. La plus grande surprise vient peut-être d’Emma Watson qui trouve enfin un ton remarquablement juste, alors qu’elle était souvent accusée de surjouer Hermione. La jeune femme est étonnante de subtilité et parvient à retranscrire tous les conflits avec lesquels elle se débat : son amour pour Ron, son amitié pour Harry et le manque de ses parents. Emma est d’ailleurs magnifique de justesse pendant la scène tant attendue de sa torture par Bellatrix et lorsqu’elle essaie de soigner Ron qui s’est désartibulé. Si Daniel Radcliffe démarre le film un peu en-dessous des deux autres, en forçant toujours son jeu, il se rattrape très vite, particulièrement lors de sa dispute avec Ron. Une mention spéciale doit être donnée aux trois acteurs qui incarnent Reg, Runcorn et Mafalda, alias Ron, Harry et Hermione, au Ministère de la Magie !

Pour ce qui est de la mise en scène, David Yates a très bien géré ses acteurs. Certaines prises longues sur leurs expressions donnent vraiment de l’intensité à certaines scènes et ne trahissent jamais les acteurs. Par exemple, lors du retour de Ron auprès du trio, l’on peut lire beaucoup de choses sur le visage muet d’Hermione. De même pour la réaction hésitante de Drago chargé d’identifier Harry, lors de sa capture au Manoir des Malefoy.

Enfin, pour conclure, on peut dire que David Yates a fait des choix de réalisation ambitieux pour cette première partie. Ambitieux certes, mais judicieux et récompensés, à l’image de la superbe illustration du Conte des Trois Frères narré par Hermione. La qualité des dessins et des animations, ainsi que les transitions d’ouverture et de fermeture de la scène sont d’une finesse merveilleuse de simplicité.

Bref, un film simple mais beau et efficace, qui ne retranscrit pas l’essentiel mais l’essence du livre de Rowling : un drame psychologique où les héros ne luttent pas seulement contre les forces du Mal mais aussi contre eux-mêmes. Que dire de plus si ce n’est : To be continued !

Partager

Mots clésFilm 7 - Les Reliques de la Mort

Précédent Sortie de Harry Potter et les Reliques de la Mort : Partie 1 Suivant Emma Watson parle de sa vie passée et de ses perspectives d’avenir!

Articles liés

Harry Potter Wizards Unite : HP Go !

9 novembre 2017

L’exposition Harry Potter : A History of Magic

3 novembre 2017

… et joyeux anniversaire Harry Potter !

31 juillet 2017

Portolien

À venir, le livre des lieux magiques du tournage

Un nouveau livre est maintenant disponible pour en découvrir encore plus sur l’univers de Harry …

146 commentaires

  1. pierre 25 novembre 2010 à 22 h 14 min

    Les Reliques de la Mort – Partie 1: La critique de l’équipe!
    atention vou avé fai une fote d’ortographe à la huitième ligne aven la fin « drago devait identifiER Harry »…

    fète gaff kan même

    (mouahaha ce que c’est marrant)

  2. théo 25 novembre 2010 à 22 h 15 min

    Les Reliques de la Mort – Partie 1: La critique de l’équipe!
    Tous à fait d’accort on dirait que l’on vient d’assisté à un très grand moment de cinema.

    j’ai une petite question qui me trotte dans la tête, quelle est cette magnifique chanson lors de la fameuse danse du duo.

  3. Anonyme 25 novembre 2010 à 22 h 34 min

    Les Reliques de la Mort – Partie 1: La critique de l’équipe!
    Tout à fait d’accord avec vous ! Et bravo pour la rédaction de cette critique très bien construite.

  4. LilyVoldemort 25 novembre 2010 à 23 h 03 min

    Les Reliques de la Mort – Partie 1: La critique de l’équipe!
    La chanson, sur laquelle danse Harry et Hermione, est une chanson de Nick Cave. Mais je ne me souvient plus du titre! :/

  5. Anonyme 25 novembre 2010 à 23 h 04 min

    Les Reliques de la Mort – Partie 1: La critique de l’équipe!
    C’est O’Children de Nick Cave. Pour en revenir à la critique, je ne suis pas très d’accord, dans ce film j’ai découvert un Daniel Radcliffe excellent. Je trouve que la romance Ron Hermionne prend trop de place dans ce film, mais franchement, c’est soualant à la longue!

  6. Orphanine 25 novembre 2010 à 23 h 12 min

    Les Reliques de la Mort – Partie 1: La critique de l’équipe!
    Je n’aurais su mieux retranscrire ce que j’ai pensé et ressenti concernant ce film. Vous avez mit des mots là où j’ai des émotions.

    Et j’aimerais ajouter une chose : j’ai apprécié que Yates ait fait mourir Dobby en héros (j’ai en tête le magnifique discours qu’il tient face à ses anciennes maîtresses) alors qu’il n’était que trop absent dans les films précédents. Un bel hommage lui a été rendu ici je trouve.

  7. adelice 25 novembre 2010 à 23 h 49 min

    Les Reliques de la Mort – Partie 1: La critique de l’équipe!
    Bonjour, je ne sais pas exactement ou poster cette demande alors je le fait ici.
    Je voudrais utiliser votre critique lors d’un devoir mais pour cela j’ai besoin de votre accords. En espèrant l’ avoir merci d’avance

  8. Anonyme 26 novembre 2010 à 0 h 07 min

    Les Reliques de la Mort – Partie 1: La critique de l’équipe!
    La chanson sur le moment de danse : O’Children de Nick Cave

  9. Anonyme 26 novembre 2010 à 0 h 26 min

    Les Reliques de la Mort – Partie 1: La critique de l’équipe!
    je suis plutôt d’accord avec votre critique. J’ai adoré les paysages, qui m’évoquent la solitude d’Harry, Ron et Hermione. L’humour est vraiment bien pensé, et bien placé (super moment quand Georges « interrompt » le baiser d’Harry et Ginny). Je regrette également le fait que Dumbledore ne soit pas dépeint à l’identique du roman, ce qui aurait pu apporter une dimension encore plus psychologique au film. En revanche, je n’ai pas du tout aimé le passage du conte de Beedle, je pense qu’un vrai film des 3 frères rencontrant la mort aurait été préférable.

  10. julien 26 novembre 2010 à 0 h 57 min

    Les Reliques de la Mort – Partie 1: La critique de l’équipe!
    superbe critique! exactement ce que j’ai ressenti

  11. slinky 26 novembre 2010 à 4 h 01 min

    Les Reliques de la Mort – Partie 1: La critique de l’équipe!
    Merci beaucoups pour cette critique! C’est très bien critiqué et vous trancrivez exactement ce que je pense du film.

  12. Chapelière folle 26 novembre 2010 à 10 h 04 min

    Les Reliques de la Mort – Partie 1: La critique de l’équipe!
    Votre commentaire est aussi parfait que ce Film ! ^___^
    J’ajouterais : une fin très bien gérée, avec une coupure efficace.
    Et puisque vous avez surtout insistez sur l’amélioration du jeu du trio (que je reconnais même si je ne suis pas une grande fan de ces trois là

    Fanfic Fr

    Publiez et gérez vos fanfics en ligne

     Créer un compte | S'identifier.

    Sommaire

    Version mobile



    Accueil

    FANFICTIONS

    Lecture

    Entre Vous

    Divers

    Internet & Liens



    Derniers Blogs Modifiés


    Derniers liens


    Appels à Textes


    Publicité

    Votre campagne ici

    Publicité

    Votre campagne ici

    Articles

    (Consulter tous les articles)

    Divers problèmes suite au changement de version du serveur
    22 novembre 2017 à 19:06:55  par  Pulsar-san   - 134  lectures  - 2 commentaires [27 novembre 2017 à 01:54:02]

    Le passage à la nouvelle version aura été bien problématique.
    D'abord la mise à jour qui ne se lançait pas sur ce serveur alors qu'elle était bien passée sur deux autres ordis, puis divers bugs qui sont apparu.

    Impossible de commenter une histoire et de répondre à un commentaire.
    Impossible de poster sur le forum.
    Impossible d'envoyer un message privé.
    Impossible de discuter dans le neoSB.
    Impossible de s'inscrire.

    Tout ça est corrigé.
    J'ajouterai ceux que je trouverai ou qu'on me signalera par la suite.

    Désolé de la gêne occasionnée.

     

    Défi fanfiction Mentalist Halloween
    20 septembre 2017 à 03:26:50  par  caryce   - 980  lectures  - Aucun commentaire

    Bonsoir,

    Je reviens avec un nouveau défi fanfiction Mentalist pour Halloween annoncé ici:

    http://mentalistenmanque.forumactif.com/t103-defi-fanfiction-mentalist-halloween#184

    Pour cette occasion comme vous le lirez si vous allez voir, les invités n'auront pas besoin de s'inscrire pour participer. L'accès pour poster son histoire sera permise aux non membres. Alors si vous désirez relever ce défi, rendez-vous le 31 octobre sur le forum, le temps pour vous, large, d'écrire un O.S.

    A bientôt, j'espère.{#[ :D ] Very Happy}

    [RECRUTEMENT]Plumavitae : tu aimes lire ? Tu vas aimer Plumavitae !
    13 septembre 2017 à 23:07:25  par  BlackTales   - 2093  lectures  - 5 commentaires [23 novembre 2017 à 12:39:31]

     

    Hello, la Communauté de JE ! Hello à toi qui as cliqué !

    Moi, c’est BlackTales aka Kev’Angi. Et après un an de réflexion je reviens vers vous avec THE outil du Jeune Ecrivain de demain...

    Plumavitae, le logo
    Plumavitae : La Plateforme qui rend le pouvoir aux Jeunes Écrivains

    Le Concept
    :::LE CONCEPT:::

    Après plusieurs années à être las de voir des Plumes abandonner leurs projets, nous nous sommes rendu compte qu'aucun espace ne permettait de répondre à toutes les problématiques des auteurs.
    A savoir : écrire pour être lu, réécrire pour s'améliorer, publier pour vivre de sa plume.
    Néanmoins, le but n'est pas de créer un espace en vase clos, mais un écosystème où auteurs, lecteurs et professionnels du monde de l'édition donneraient vie à davantage de projets.
    Le but : augmenter tes chances d’être publié(e) (ou au moins lue)

    Comment ça marche ?

    :::COMMENT ÇA MARCHE ?:::

    Grâce à un réseau privé, l'auteur pourra demander de l'aide à une communauté de Bêta-Lecteur et Correcteurs en temps réel et obtenir rapidement et gratuitement des retours sur ses écrits.

    Dans le même temps, les Bêta-Lecteurs et Correcteurs qui aideront les auteurs gagnent des points qu'ils pourront ensuite échanger contre des récompenses. Grâce à leurs efforts, l'auteur progresse et Plumavitae récolte des données qui serviront à donner du poids à l'auteur lors de la constitution de son dossier à des éditeurs.

    Enfin, si un projet littéraire atteint un niveau acceptable, il est alors présenté aux acteurs du marché pour, on l'espère, être édité.


    On recrute
    :::ON RECRUTE:::

     Tu es un auteur ? Ou veut aider ces derniers ? Clique ici : http://plumavitaelabeta.strikingly.com/


    Lire la suite...
    Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

    Animes-Mangas

     > 

    Card Captor Sakura

    Reste toi car malgré ça... tu reste mon exception! Auteur: Ume-suzu Vue: 13567 [Publiée le: 2013-03-16]      [Mise à Jour: 2017-08-02] R  Signaler Romance/Humour/Amitié/Réflexions Commentaires : 186 Description:
    Sakura, 21 ans, part en direction de Chine pour apprendre le métier de coiffeuse en compagnie de Tiffany sa cousine et meilleure amie. Après de nombreux échecs amoureux, Sakura sera loin d'imaginer faire partie elle aussi de l'exception qui confirmera la règle.
    « Pour jouir vraiment d'un amour, il faut l'édifier de ses peines, lui avoir sacrifié bien des plaisirs, il faut l'avoir lavé de ses larmes. Alors il a infiniment de prix. »
    De Reine Malouin [+]
    Crédits:
    Crédit : Tous les personnages de l'anime Sakura Card Captor ne m'appartiennent pas. Pour ceux que vous ne reconnaîtrais pas (Ils sont rares), ils viennent de mon imagination. Du moins leurs personnalités. ( Suiv ) >>   Commenter ce chapitre 

    Je suis désolé - oui, moi aussi

    [8980 mots] Publié le: 2014-03-03 Format imprimable   Taille du Texte: (+) : (-) Commentaire de l'auteur Un chapitre qui as mis du temps à venir,j'espère que celui là vous plaira^^, à bientôt le prochain

    Chapitre 6 : je suis désolé - oui moi aussi

    Me . 04/09

     

                 La nuit passe assez vite et le lendemain se fait plus dur pour Eriol et Tiffany. Chacun réfléchit, à ce qu'il va se passer lorsqu'ils se verront. L'un pense à ce qu'il peut dire et l'autre se demande s'il ne faut pas plutôt se taire et voir ce qu'il en écoulera. Neuf heures du matin, je regarde ma cousine trier ses céréales dans son bol, remplie de lait. Elle n'a encore rien avalé. La demoiselle est dans la lune . Je finis vite fait ma compote pour aller la réveiller.

     

    « Eh ! Ça va?  lui demandais-je avec inquiétude.

    ~         Oui, pourquoi ? me répondit celle-ci étonné.

    ~         Pourquoi ? Parce que cela fait dix minutes que tu noies tes céréales et qu’il n’y en a pas un qui a finis dans ta bouche.

    ~         Oh … ! Je n'ai pas très fin ce matin.

    ~         Tiff d'habitude tu adores prendre ton petit déjeuner le matin. Écoute,… tu vas essayer de parler à Eriol. »

     

    Je prends ses mains pour essayer de l'apaiser et surtout pour qu'elle arrête de regarder son bol avec un air déprimé. Je l’ ais rarement vu aussi désemparai.

     

    « Il ne voudra pas m'écouter. En tout cas, je ne m'écouterai pas à sa place. Trois mois sans nouvelles, il va interpréter cela comme une blague de mauvais goût.

    ~         Essaye au moins. Et puis qui sait ! il t'écoutera. En tout cas, tu dois y être dans une heure. Si tu n’y vas pas maintenant tu vas être en retard et ce n'est pas dans tes habitudes.

    ~         Oui, tu as raison et puis qui ne tente rien à rien. Bonne chance pour ta visite au salon. Gros bisous. »

     

    Et c'est comme ça que je vois Tiff quitter l'appartement. J'espère que tout se passera bien pour elle. Pour l'heure, je dois aller chercher mon sac avant de me rendre au salon. Je me dirige vers ma chambre quand Ume sort de la salle de bain .

     

    « Sakura !

    ~         Oui

    ~         Tu viens visiter ma boutique aujourd'hui ?  me demande-t-elle.

    ~         Oui, j'irai après manger si tu veux.

    ~         Vous pouvez venir manger avec nous ce midi ?

    ~         Tiffany mange avec Stéphanie, moi je peux, ça ne me pose pas de problème.

    ~         Super, ne t'inquiète pas on va aller à un resto rapide où les prix sont abordables.

    ~         Alors, il faut venir pour quelle heure ?

    ~         Viens pour 12h30, c'est l'heure à laquelle on commence la pause du midi.

    ~         Ok merci . Je vais prendre le bus pour aller voir le salon. On prend le même non ?

    ~         Oui, je pense attends moi je finis de me maquiller et j'arrive. »

     

    On est dans le bus en direction de la ville. Aujourd'hui, il y a un monde fou. Il n'y a plus de places assises. On s'installe au centre du bus .

     

    « Elle va bien Tiffany ? elle n'avait pas l'air dans son assiette ce matin.

    ~         Non, en effet, je lui ai dit que j'ais croisé Eriol dans la rue, du coup je lui ai aussi dit que j'aurai aimé qu'il se revoit. Et comme elle a été prise en tant que styliste dans l'entreprise où travaille Eriol… elle redoute le pire.

    ~         Elle verra ce qu'il se passera.

    ~         Oui, j'espère que ça ira, qu'il prendra le temps de l'écouter. Je vois bien ce qu'elle ressent pour lui. Il lui plait beaucoup, mais elle s'en veut énormément d'avoir bue au point de changer son mot de passe. Et l’avoir laissé sans nouvelles tout ce temps, elle appréhende les retrouvailles.

    ~         Ça va être dur à rattraper…

    ~         Oui, sachant que c'est un fait qui arrive rarement, voire jamais. Je ne sais pas comment elle va trouver les mots. Enfin, on s 'aura vite ce qui se passera entre eux. Et toi ? c'était bien chez Manzo ?

    ~         Oui, j'ai passé un très bon moment avec lui. Tu veux que je te raconte ?

    ~         Euh non, ça ira, »  lui répondis-je en rigolant.

     

    Ume me regarde puis se joint à mon rire. Elle a vraiment une personnalité à part mais je commence vraiment à l'apprécié. Ça ne fait pas longtemps que l'on est en Chine mais je pense que l'on s'entendra bien. Je repense à Tiffany, je me demande si elle se sent bien en ce moment, si elle a pu résoudre son problème. Mon portable sonne. C'est mon frère qui appelle. Je m'excuse auprès d’Ume et décroche.

     

    «     Appel de thomas

    o    Oui, allo !

    o    Hey Godzilla, c'est toi ?

    o    Non, sans rire, je me suis fait voler mon portable.

    o    On a réussi à t'approcher ?

    o    Pire, il y en a qui continue à me téléphone si tu vois ce que je veux dire.

    o    Pas de doute, c'est bien toi. Comment tu vas ?

    o    Bien et toi ? Et Mathieu ?

    o    Ça va bien tous les deux, il te passe le bonjour.

    o    Tu le lui diras également.

    o    Oui, je t'appelle, car on voulait t'annoncer que l'on a enfin fini les démarches pour l'adoption.

    o    Oh ! mais je ne savais pas que vous faisiez des démarches d’adoption.

    o    Je sais, on voulait te l'annoncer quand tout était fini. C'est pas mal éprouvant et je sais que tu te serais beaucoup inquiétée.

    o    C'est vraiment super , je suis trop heureuse pour vous.

    o    Attends-toi à être tata un jour .

    o    Papa va être ravi.

    o    Oui, je vais l'appeler pour lui annoncer la nouvelle. Si tu voyais Matthieu il est aux anges.

    o    Ah ! il faut absolument que Tiff apprenne la nouvelle. Ça lui fera du bien…

    o    Oui je te laisse le lui dire. De quoi ? Qu'est-ce qu'elle a ma tiff ? Elle a des ennuis ?

    o    Hein ? (comprenant soudainement ma bourde) non elle n'a rien. Mais je sais qu'elle sera ravie de l'entendre.

    o    Mouais … Je vais reprendre le boulot . Tu as de la chance que je ne suis pas avec vous. Prenez soin de vous deux. Gros bisous à la prochaine Godzi

    o    Oui , à bientôt, bisous, bye.

     

    « Ton frère va adopter ?

    ~         Ou i , il m'a annoncé que son petit ami et lui ont fait des démarches pour l'adoption. C'est bien que l'on puisse leur accorder ce droit.

    ~         Je ne connais pas ton frère mais moi qui ai été adopté, je pense que peu importe si tes parents sont gays ou non le plus important c'est de se sentir aimé et entouré. Des familles hétéros sont parfois décalées de l'éducation. Ça ne va pas être facile avec les amis mais avec une famille soudée on peut faire face à tout genre de situation.

    ~         En tout cas, c’est sûr, je vais être une tata gâteuse.

    ~         Oui, je pense que l'on est tous pareille . Ah ! On est arrivé. Bon, on se rejoint pour midi dans mon magasin à cette adresse. »

     

    Je prends le papier qu'elle vient de me donner indiquant l'adresse de son magasin puis part en direction du salon, non sans lui dire à tout à l'heure. Après cinq minutes de marche, je suis enfin arrivé. L'enseigne du salon est de couleur gris foncé. Les écriteaux eux sont d'un dégradé orange. Un son d'oiseau assez léger retentit dans la pièce après l'ouverture de la porte. L'accueil est au centre du salon. Je me dirige vers celui-ci. Tout autour, des plans de travail avec pas mal de clients. Le sol est fait de carrelage blanc. Les murs d'un gris plus clair que l'enseigne et des tableaux au contour orange avec des photos grises de divers mannequins. Ils ont installé des plantes pour donner un effet nature à la pièce. La femme de caisse m'interpelle.

     

    « Bonjour madame ! Que puis-je pour vous ?

    ~         Bonjour ! Je me présente, je suis Sakura Kinomoto. Je vais passer un stage cette année dans votre salon.

    ~         Oui , Sakura ? Sonomi nous a parlé de vous. Rester ici je vais chercher Mme Hiiragizawa.

    ~         Merci  »

     

    Un peu angoissé de ma prestation. Et oui je suis rarement à l’aise pour me présenter où que ce soit. Mais généralement la suite s'améliore et heureusement pour moi. Je n'eus pus constaté de suite mais la table qui sert d'accueil est un immense aquarium qui se meuble parfaitement au plan de support pour le téléphone et prise de rendez-vous.

     

    «  Sakura Kinomoto ? »

     

    Je me retourne aussitôt pour faire face à mon interlocutrice.

     

    « Oui, Bonjour Mme Hiiragizawa »

     

    Une femme élancée, brune comme son fils avec un carré mi-long dégradé. Elle est en talons aiguilles gris et porte une jupe grise avec un chemisier blanc rentré dedans. On dirait une femme d'affaire. Maquillé juste ce qu'il faut. Elle est vraiment belle. Elle paraissait jeune pour une femme de quarante ans.

     

    « Bonjour Sakura, je suis contente de votre passage. J' ai pas mal de chose à vous dire concernant le stage. Dans un premier temps, je vous donne le certificat de stage préalablement rempli et signé. Suivez-moi, on va aller à l'étage. Gabi ! Tu pourras t'occuper de mon client qui va arriver d'ici dix minutes ?

    ~         Oui, bien sûr Luna . Je vous appelle dès que c'est fini.

    ~         Bien merci, et n’hésitez pas à m'appeler si vous avais le moindre soucie. »

     

    Je suis Mme Hiiragizawa vers l'étage. Le couloir donne sur deux portes. Elle m'explique que la première à droite est le bureau et la deuxième à gauche une pièce à vivre. On entre dans la seconde pièce. La salle contient une cuisine avec salon et une salle à manger.

     

    « J'ai souhaité aménager cette salle de façon à ce que mes salariés s'ils le souhaitent puisse rester sur place le midi. Certains ont plus de trente minutes de route. Je veux qu'ils se sentent au mieux. »

     

    Avec les baies vitrées, on peut voir les clients venir au salon ainsi que voir des passants faire les boutiques en face ou tout simplement passer pour du lèche vitrine.

     

    « C'est très lumineux !  m'exclamais-je.

    ~         Ravie que cela vous plaise. Venez, nous allons nous asseoir à cette table. Alors Sakura, dis -moi tu passes ta formation en un an ou deux ans ?

    ~         Un an. J'ai pris le CAP en un an. Avec mon BTS, je n'ais pas besoin de prendre les matières générales.

    ~         Tu as des projets pour l'avenir ?

    ~         J'aimerais percer dans la Morphocoiffure. Au mieux j'aimerais par la suite obtenir un Brevet professionnel puis un Brevet de maîtrise.

    ~         C'est intéressant. Il est important de se projeter dans l'avenir. Cela dépendra de ta motivation et du résultat que tu me montreras, mais quand je prends quelqu'un c'est pour le pousser au maximum de ce qu'il peut faire. Et crois moi je n'hésite pas à pousser les limites, il se peut que les personnes soit surprise du potentiel qu'elles ont. Alors si tu marches avec moi, je t'apprendrai à courir sans te fatiguer. Tu souhaites bouger ?

    ~         Le déplacement ne me fait pas peur.

    ~         Bien , bonne réponse. Tu as le permis?

    ~         Oui, mais pour l'instant je n'ai pas de voiture.

    ~         Pour cette année, cela ne fais rien. Mais dis -toi que quand tu rentreras définitivement dans le monde du travail, une voiture peut faire la différence sur ton CV, bien que l'on puisse se contenter de prendre que le bus. J' ai plusieurs salons, je passe le plus clair de mon temps ici, il est important pour moi de rendre régulièrement visite à mes différents salons. Ce qui veut dire que je serais amené à m'absenter. Gabi, que tu as eu à l'accueil est un très bon élément. Elle aura bientôt vingt-sept ans. Ici, mon personnel est composé de deux filles et de deux garçons. Les trois autres sont Akina, Sachiko et Nishi. Sachiko est le responsable de ce salon. Gabi s'est proposé pour être ton responsable. Cette année va aussi être différente, car je vais également m'occuper des coiffures du nouveau lancement de the Society’s Li. Tu pourrais être amené à nous accompagner moi et mon personnel pour voir comment ça se déroule. Tu dois sûrement connaître la société Li  ?

    ~         Oui, j'ai fait la connaissance de Stéphanie.

    ~         Ah oui, une très belle personnalité ! Son patron est Shaolan Li. Eriol est le bras droit du PDG qui est aussi mon fils. Il faut savoir qu'Eriol n'a pas eu besoin de moi pour se faire un nom. Il l'a bien mené tout seul. Je vous raconte cela, car il ne faut pas que vous soyez perturbé par mon nom, au risque de vous cacher derrière celui-ci. Le personnel que j' ai n'est pas connu essentiellement grâce à mon nom mais parce qu'ils sont compétents dans leurs domaine. Mon nom n'est qu 'une enseigne dans ce salon. Moi, le poids de ce nom, je le porte car c'est mes compétences qui ont été prouvés. Kinomoto Sakura, ce nom pourra bien être présent lors des soirées. Vous voyez ce que je veux dire ?

    ~         Oui, je comprends, je vais donner mon maximum. J'ai beaucoup réfléchi et je sais que je vais dans le domaine qui me plait.

    ~         Alors à vous de me donner les 90 % des choses restantes qui feront de vous une personnalité. »

     

    Mon entrevue continue sur des projets qu'elle pourra réaliser avec moi et que Gabi pourra développer. Durant leurs pauses assez brèves, j'ai pu faire connaissance des quatre coiffeurs. Les deux filles sont surtout spécialisées dans tout ce qui est couleur et coupe femme. Les deux garçons, ce sont plutôt les coupes hommes, les barbes. Mais chacun d'eux peut réaliser le travail de l'un et de l'autre. Ils ont l'air vraiment sympa. Mme Hiiragizawa a dut s'absenter, car son fils a appelé au sujet du nouveau lancement.

     

    « Tu commences quand le stage ?  me demande Gabi.

    ~         Je commence le 18 Octobre .

    ~         D'accord , on aura tout le temps de planifier ton emploi du temps. On va faire du bon travail, tu vas voir.

    ~         Oui, merci beaucoup en tout cas je me donnerais à fond.

    ~         Super  ! j'ai hâte de commencer avec toi. Tu vas sûrement être surprise de ma méthode, mais tu t’apercevras que ça marche . Viens au salon après ta rentrée. Mme Hiiragizawa a l'emploi du temps des stages. On planifiera tes horaires. Je te dis à bientôt Sakura.

    ~         Merci, à Bientôt »

     

    Il est bientôt midi. Je regarde mon portable , j’ais reçu aucun message de ma cousine. J' ai encore le temps de faire les magasins et de visiter le centre-ville. J' ais repéré quelques tenues sympas. Je décide de finir ma visite par un magasin de chaussures, voilà ce qu'il fallait que je fasse absolument. Je veux des chaussures pour sortir en soirée. J'adore les chaussures à talons. Je les trouve trop belles. Bon, je ne passe pas toute la soirée avec mais j'aime bien en porter. J’essaye des talons turquoise. Pas trop haut et je ne suis pas mal à l'aise. Derrière moi deux filles essayent des chaussures. Elles ne sont pas très discrètes à parler fort pour que l'on les remarques bien.

     

    « C'est sur samedi on sort !  parla la première fille.

    ~         Oui, il est temps que l'on drague un peu.

    ~         Il y aura des beaux mecs, mais je réserve un certain jeune homme en particulier.

    ~         Tu crois qu'il te remarquera ?

    ~         Ça fait un moment que je l'observe et je sais le genre de fille qui lui plait.

    ~         Fait attention, il ne s’attache jamais.

    ~         Ne t'inquiète pas pour moi, bon tu viens on va aller dans un autre magasin de chaussures, celles-là ne me vont pas assez bien. »

     

    Et c'est comme ça qu’elles partent. Je me demande de qui elle parlait. Enfin, je reporte mon attention à la première chaussure que je porte au pied. J’enfile la deuxième puis je marche un peu histoire de voir si je n’ai pas l'air d'une dinde à marcher avec. Je suis vraiment à l’aise . Je les remets dans la boîte puis me dirige vers la caisse. Je mets un peu plus que prévu mais je préfère ça que d'en prendre des moins chers et les mettre qu'une fois. Une fois sortie je sors l'adresse du magasin puis le rentre dans le GPS du téléphone. J’en ai pour dix minutes de marche. Une fois arrivé,  je rentre dans le magasin. C'est vraiment bluffant, il y a des pots immenses avec toute sorte de fleurs. Au centre, il y a plusieurs tables en verre ainsi que des pots accompagnés de différentes fleurs pour la composition. Ume est debout à la caisse.

     

    « Ah Sakura ! on attendait plus que toi,  s’exclame Ume.

    ~         Désolé, je suis allé faire des achats.

    ~         Ne t'inquiète pas , on a eu une cliente qui prépare un enterrement, et pour ça on prend bien le temps, elle vient juste de partir. Viens ! Je vais te présenter à Teijo, il a dû finir la commande pour cet après-midi. »

     

    On se dirige au fond du magasin et là , à nouveau on retrouve des tables en verre. Un garçon met la touche finale à son bouquet.

     

    « Teijo ! Je te présente Sakura, je t'en avais parlé.

    ~         Oui, bonjour Sakura ! Alors, tu vas nous filer un coup de main  ?

    ~         Bonjour Teijo ! Oui, je vais essayer.

    ~         Tu as finis le bouquet ? lui demande Ume.

    ~         Oui, je vais l'emballer et ça sera bon pour aller manger. Encore un qui va encore faire battre un cœur »,  dit-il en regardant le bouquet en question.

     

    C'est vrai qu'il est magnifique, il est composé de roses rouges et de couleur crème. Il a rajouté des grandes feuilles tout autour. Un petit coffret au centre, je devine tout de suite qu'il y a une bague à l'intérieur.

     

    «  Ça fait dix ans de mariage pour ce couple. Le monsieur est passé ce matin,  m'informe-t-elle. On te laisse finir, je vais faire visiter le magasin à Sakura.

    ~         À tout à l'heure. »

     

    Après la visite du magasin, on part manger à l'extérieur. En mangeant dans un petit resto rapide, je pus en connaître beaucoup plus sur Teijo.

     

    '>

  13. Etiquetas