Un long week-end à Londres | Elles en parlent tiffany e co londres

Un long week-end à Londres

13 janvier 2016

IMG_7606

Ah Londres, tu ne cesses de me séduire un peu plus à chaque fois que je viens te visiter. Je reste chez toi à chaque fois un ou deux jours de plus et je me dis qu’un jour je finirai par ne plus repartir… Tes maisons, tes boutiques, ta langue, tes décorations de Noël, ton métro, tes gratte-ciels au cœur de la ville… Tu m’en mets un peu plus plein la vue chaque fois et mon porte-monnaie ne te remercie pas car tu es aussi chère que tu es jolie, c’est dire à quel point tu es chère. Mais bon, quand on aime, on ne compte pas n’est-ce-pas… C’est fou cet amour que je peux créer pour cette ville, après l’avoir tant détestée étant plus jeune. J’ai grandi… Mes goûts en matière de tourisme et mes attentes ont évolué. Et aujourd’hui, je me sens à Londres comme à la maison, un lieu où j’ai simplement envie de déposer mes valises. Si vous n’avez pas aimé Londres la première fois, ne restez pas sur cette première impression, redonnez-lui une chance. Pour vous convaincre et partager avec vous mon amour pour cette ville, je voudrais vous raconter un peu mon escapade londonienne et surtout vous donner quelques conseils et quelques bonnes adresses pour organiser votre escapade !

Personne n’est parfait

IMG_7753

Attends jolie Londres, ne t’emballes pas trop vite, cet article ne sera pas qu’une déclaration d’amour et qu’un guide pratique. Avant d’en dire un peu plus sur mon voyage, je voudrais quand même émettre quelques critiques à ton égard car on ne peut pas être parfait et je me dois d’être tout à fait transparente avec vous et donc avec toi. J’espère que tu ne seras pas vexée. Bref, j’ai principalement quatre reproches à te faire, promis, après je ne dis plus que du bien de toi.

  • Tout d’abord, ton coût de la vie. Je viens d’en parler mais il est important à préciser. TOUT est plus cher que chez nous. A commencer par la monnaie différente de la notre donc du coup il y a un petit taux de change à compter. Pour ma part, je suis à la BNP donc j’ai retiré pas mal de sous chez Barclays juste en arrivant à la gare et là, zéro frais. Mais à chaque sortie de la CB… Une taxe ! Sans parler des transports plus chers aussi, des repas… Et surtout des loyers (j’ai regardé pour rêver un peu, j’ai de suite réaliser que cela resterait un rêve – 900 livres la semaine à Notting Hill – bon, ok, c’est pas le quartier le plus pourri, mais de là à dépenser 3000 euros par mois pour 45 mètres carrés, on marche sur la tête). Qui dit loyers élevés dit aussi logements élevés côté hôtel et compagnie. Je reviendrai sur ce point plus tard mais comme ça, la question du prix aura été abordée, je ne veux pas y revenir à chaque fois. Si tu pars à Londres, tu prévois de revenir PAUVRE. Et puis c’est tout.
  • Ensuite, ta météo ma chère Londres. On en parle ou pas ? C’est quoi cette pluie qui n’en finit plus ? C’est quoi ce vent glacial ? C’est quoi ce ciel bleu que l’on a vu 10mn en 5 jours ? Non, ma chérie, je suis désolée, mais ce n’est vraiment pas quelque chose que l’on peut laisser passer. Autant quand j’y avais été en juillet (j’en parlais dans cet article), la météo n’avait pas été trop mauvaise (en même temps, encore heureux, on était en juillet). Autant, là, c’était catastrophique ! Et bien sûr, j’avais oublié mon parapluie donc obligée de dépenser 20 livres dans un parapluie qui m’a fait deux jours tant il a été retourné par le vent. Bref, si tu pars à Londres, tu prévois un parapluie SOLIDE, de grosses chaussettes, un bonnet des gants, tout ça tout ça (si je vous dit que j’ai eu plus froid à Londres qu’en Norvège ?).
  • Petit reproche mais reproche tout de même… En hiver, le soleil se couche à 16h ! Autant vous dire que les journées sont on ne peut plus courtes… La faute à cette heure de décalage horaire et à cette position encore plus au Nord que chez nous. Il fait moche et les journées sont courts, donc pour les photos, il faut être productif entre 10h et 15h ! Pour peu, je me serai crue repartie en Norvège.
  • Enfin, parlons peu, parlons bien, parlons de MANGER. La base quand on est en voyage car pour une fois, on prends le temps de se faire de vrais repas (enfin, je parle surtout pour moi qui ne fait que grignoter en France – paaaas bien). Mais les restau, ça va bien 5 mn – puis c’est cher, mais ça on l’a déjà dit – alors parfois, on aimerai cuisiner un peu. Là, ce n’est pas vraiment simple de trouver un magasin sympa dans lequel on trouve du choix ! Mais en cherchant bien, on trouve, je vous donne la liste des magasins où aller juste après.

Voilà, maintenant que j’ai dit tout ce qui m’avais énervée chez toi et qu’il n’y a plus aucun secret entre nous ma petite Londres, on peut rentrer dans le vif du sujet en commençant par parler pratique. Comment s’y rendre ? Où dormir ? Où manger ? Que visiter ? C’est parti, je vous dit tout ce que je sais sur le sujet !

Côté transports

bus rouge londres

Rien de plus simple pour s’y rendre : l’Eurostar. Les prix sont abordables quand on s’y prends suffisamment tôt et on se retrouve en 2h30 en plein cœur de Londres. Depuis  Paris, c’est plus rapide que pour descendre dans le sud de la France. Je n’ai jamais tester l’avion, mais je pense que c’est bien plus cher et surtout bien plus long, le temps de rejoindre les aéroports et tout et tout. Sinon, si vous vous y prenez vraiment tôt, pensez au low-coast et à Easy Jet, vous pourrez vous en sortir pour moins de 50 euros.

Une fois sur place pour les transports en commun, privilégiez la Oyster Card, la carte la plus pratique et la plus économique pour accéder aux transports londoniens. C’est une carte à puce classique qu’il faut recharger à l’avance et dont les voyages seront débités petit à petit de votre carte. Vous pouvez faire autant de trajets que vous le souhaitez et cela vous coûtera moins cher qu’un ticket à l’unité (qui coûte environ 4 livres). Côté prix, je vous avoue ne pas avoir tout compris car il y a des tarifs par zone et des tarifs par plage horaire. Aucun trajet ne coûte donc le même prix qu’un autre mais on en a eu environ pour 25 livres les 5 jours soit environ 6/8 euros par jours. On rajoute à ça les 5 livres pour avoir la carte (si on ne l’a pas déjà). Pour la prendre, vous pouvez l’acheter dans l’Eurostar et recharger la somme de votre choix, c’est super pratique ! Sinon, vous allez à un point de vente ou à une machine dans la gare ou à un métro. Et pensez à prendre le bus, c’est moins pratique quand on connais pas mais avouez qu’ils ont un certain charme !

Enfin, je vous avoue que nous avons aussi beaucoup pris Uber. Je le prends un peu en France mais là, comme nous étions en plein centre, cela ne nous coûtait pas trop cher car les trajets sont courts et cela nous évitait de marcher longtemps sous la pluie. Londres est une ville immense et les arrêts de métro sont parfois très éloignés l’un de l’autre, ce qui oblige à beaucoup marcher d’un point à l’autre. Pour Uber, même principe qu’en France, vous réouvrez l’appli et tout se passe comme à la maison, au moins, on est pas destabilisés (mis à part par le silence de la voiture – 3 trajets sur nos 5 faits en Uber étaient dans des Toyota Yaris hybride en mode électrique et bien sur par le conducteur à droite).

On dort où ?

tea london

Cette fois, cela dépend évidemment de votre budget. Comme partout, il y en a vraiment pour tous les prix à Londres ! De l’auberge de jeunesse pas trop chère en banlieue de Londres à l’auberge en plein centre, de l’hôtel à l’Airbnb, je crois que j’ai tout testé et cela va de soi qu’il n’y a rien de mieux qu’une nuit dans un grand lit de chambre d’hôtel, mais je suis bien consciente que ce n’est pas donné à tout le monde donc je vais essayer de vous parler de tous les moyens.

Pour l’auberge de jeunesse, je vous avoue avoir testé quand j’avais 18 ans mais je n’en ai aucun souvenir ! Faites une recherche sur Google, je pense qu’elle sera plus constructive que mon avis. Mais cela reste évident que c’est le moyen le plus économique et je sais qu’il y a maintenant des auberges très sympa, surtout à Londres, où le prix n’entache en rien la qualité du lieu  donc si votre budget est serré, vous pouvez vous concentrer sur ça. Attention tout de même à ne pas trop vous éloigner du centre, que cela soit en auberge ou autres, les prix peuvent attirer mais Londres est immense donc il ne s’agit pas de faire une heure de transport chaque matin pour arriver dans le centre…

Ensuite, un peu plus cher mais tout à fait abordable : Airbnb. Je pense que tout le monde connaît le principe maintenant, on squatte une chambre dans l’appart de quelqu’un ou on squatte un appart tout seul. C’est le mode que je privilégie dans les 3/4 de mes voyages (jusqu’à ce qu’ils suppriment la possibilité de le faire, l’Etat ne se fait pas assez de sous sur ça, ça leur convient pas). L’idée est de participer un peu au loyer de la personne qui vous héberge et d’avoir un lieu de vie sympa et plus ou moins bien placé selon le prix. A Londres, j’ai testé la chambre un peu éloignée du centre à 70 euros la nuit et l’appart complet en plein centre à 180 euros la nuit… C’est sur que la chambre attire plus vu comme ça mais au nouvel an, j’ai eu beaucoup de mal à trouver quelque chose donc on a accepté de mettre un petit peu le prix et au moins on était tranquilles, dans notre petit appart à deux pas du métro de Chancery Lane. On a récupéré les clefs dans une petite box juste à côté de la porte d’entrée grâce à un code envoyé par e-mail et du coup on a même pas vu le propriétaire. Cela s’apparente plus à un gite et on a pas cet échange que j’aime beaucoup dans un Air bnb mais c’était cool quand même et au moins, celles et ceux qui ont peur de parler anglais sont rassurés.

Enfin, je suis obligée de vous parler un peu des hôtels, plus ou moins beaux, plus ou moins chers et plus ou moins bien placés. J’ai eu la chance grâce à mon petit blog d’être invitée dans deux hôtels après mes deux nuits en Air bnb et je vous avoue que le voyage n’a tout de même pas la même saveur… Bien sur, je ne pourrais pas me payer ça toute la semaine, mais je pense qu’une nuit ou deux, après justement avoir économisé dans une auberge de jeunesse ou une chambre chez l’habitant, c’est plutôt sympa. On a passé deux nuits au Cheval Three Quays près du London Bridge et une nuit au Portobello Hotel dans Notting Hill et c’est vrai que c’était plutôt magique ! Je pense que vous avez vu ça sur les réseaux. Le Cheval Three Quays est composé d’apparts-hôtel, ce qui permet d’avoir une petite cuisine pour se faire à manger et économiser un peu de ce côté là. On avait une immense suite avec pour grande magie la vue sur le London Bridge. Ma petite sœur est complètement amoureuse de ce pont, elle était donc complètement dingue ! Pour le reste, un lit absolument magique, un grand écran, de grandes baies vitrées… Je vous avoue qu’on a passé une bonne partie du dimanche à traîner dans notre suite mais on se devait de profiter du lieu tant on y était bien. Pour les familles ou si vous voulez vous y rendre à deux couples d’amis par exemples, il y a des chambres vraiment grandes avec plusieurs chambres, ce qui permet de diviser les frais ! Des photos de l’hôtel en fin d’article. Pour ce qui est du Portobello, je lui réserve un article dédié qui sera en ligne dimanche, patience.

On visite quoi ? On fait du shopping où ?

topshop oxford street

Petite liste des classiques à ne pas louper :

  • Notting Hill : mon paradis sur Terre. Des maisons colorés, mais pas que : des rues aux maisons blanches et portes colorées, des boutiques de souvenir vraiment « cute », de la porcelaine anglaise, des boutiques de fringues plus « londoniennes » (tout ça sur Portobello road) et plus original que sur Oxfort Street et une âme de village vraiment sereine. C’est vraiment mon coup de cœur
  • London Eye, London Bridge et Big Ben  : les incontournables, allez à Londres sans voir Big Ben, c’est comme venir à Paris sans voir la Tour Eiffel
  • Buckingham Palace : c’est juste un palais au final mais cela fait drôle de voir les gardes et tous ces touristes qui se prennent en photo devant un portail doré. Continuez ensuite avec un petit tour dans le parc St James et n’oubliez pas de prendre des cacahuètes pour attirer les mignons petits écureuils ! En sortant du parc, vous arrivez directement à Horse Guards et vous pourrez faire un coucou aux chevaux et même assister à la relève de la garde si vous avez un peu de chance. Ensuite, vous n’êtes qu’à quelques pas du 10 downing street, la maison du premier ministre, mais pour le coup, ce passage n’a aucune utilité et vous pouvez aussi aller faire un tour sur Trafalgar Square, non loin de là.
  • Oxford Street : Topshop, Primark, tRiver Island, Dorothy Perkins, New Look, Victoria Secret, Liberty London… Bref, le paradis du shopping ! Je ne m’en suis pas encore remise je pense. Mon banquier non plus. Continuez ensuite sur Carnaby Street (déco de noël à tomber) et sur Picadilly Circus, les écrans y sont plutôt impressionnants !
  • Covent Garden : Cela faisait trois fois que j’allais à Londres mais je n’avais jamais pris le temps de me balader dans Covent Garden et sincèrement honte à moi ! Un quartier très vivant où se mêlent restau et boutique autour du marché et son très beau bâtiment. Bref, un quartier qui a beaucoup de charme et ma jolie surprise de ce voyage !
  • Brick Lane : je n’ai pas eu le temps d’y aller cette année car il a fallu faire des choix mais j’avais particulièrement aimé ce quartier aussi, bien que totalement opposé à mon univers à Notting Hill. Une ambiance très vintage et artistique remplie de graffitis et de friperies vraiment sympa. J’y retournerai à coup sur la prochaine fois !
  • Le sapin en peluches de la gare de Saint Pancras : je ne sais pas jusqu’à quand il est installé mais il annonce la couleur et la magie londonienne à peine arrivé !
  • Les jolies portes : Oui, je sais, je vous parle de portes après avoir parler de Big Ben… Mais à Londres, ce ne sont pas que des portes ! Elles sont parfaitement peintes, souvent colorées et même décorées. Bref, c’est la porte d’entrée par excellence que l’on aimerait toutes avoir chez nous. Les deux quartiers pour voir les plus jolies portes : près de Belgravia Square (mon précédent look a été shooté dans le coin) ou bien évidemment Notting Hill, mais ça, vous le saviez déjà n’est-ce-pas ?

Les classiques que vous pouvez louper :

  • La relève de la garde sur Buckingham en été : un monde fou et à moins d’arriver 4h avant le début, ça sera bien moins joli qu’à la télé. Bref, l’attrape touriste perte de temps par excellence !
  • Le musée Tussauds : cher, bondé, peu de statuts de cire, celles que l’on vient voir bien sur n’y sont pas et sont parties se balader à Berlin ou à Bruxelles… Bref, INUTILE. Mais bon, au moins j’aurais été voir ! Ce qu’il y a de sur, c’est que je n’y retournerai plus.
  • Un verre en haut du Shard : ok la tour est joli, le petit tour en ascendeur est impressionnant mais tout de même, 25 euros le verre de vin et 1h30 d’attente pour avoir une place assise sympa, faut pas déconner, autant monter voir la vue sur London Eye !

Côté miam

shake shak londres

Enfin, une liste de bonnes adresses pas trop chères pour ne pas mourir de faim :

  • Les meilleurs cupcakes : Humingbird Bakery dans Notting Hill (133 Portobello Road)
  • Le meilleur fast-food : Shake Shak dans Covent Garden (24 Piazza)
  • Les meilleurs cookies : Ben’s cookies (il y en a un peu partout)
  • Le meilleur burger : Byron dans Covent Garden (24-28 Charing Cross Road) + autres adresses
  • Le meilleur brunch : The Breakfast Club (il y e an beaucoup aussi)
  • Deux fish and chips : The fish House dans Notting Hill (29 Pembridge Road) et Golden Union dans Soho (38 Poland Street)
  • L’adresse la plus française : Chez Antoinette dans Covent Garden (30 Henrietta Street) : pour une tartine ou un thé
  • Le plus cher mais le plus rose : Sketch dans Soho ( 9 conduit Street)
  • Encore des cupcakes : Happy Hatty à Westminster (80 Buckingham Gate)
  • La meilleure tasse de thé : Chez Elle à Brick Lane (45 Brick Ln)

Et une liste de magasins où faire deux trois courses si vous voulez cuisiner un peu :

  • Tesco  : mais pas Tesco Express, il n’y a rien, même pas un paquet de pâtes
  • Sainsbury’s : c’est là que l’on a trouvé notre bonheur
  • Marks & Spencer : on a l’enseigne à la maison, équivalent de notre Monoprix
  • Harrod’s : le supermarché de luxe, on y va juste pour les yeux, mais c’est sympa (le must : Tiffany and co) ♡

Et le budget alors…

Je vous ai dit que la vie n’était pas donnée à Londres et qu’il fallait prévoir un petit budget mais lequel ? Selon ce que vous choisissez, le prix sera évidemment différent mais comptez environ 100 euros par nuit, 120 euro usbclsaq. tiffany agus co brisbanes de transports en Eurostar, 10 euros de métro et 50 euros de repas par jour. Soit environ 600 euros pour un week-end pour deux tout compris (hors shopping évidemment).

Mais encore ?

Enfin, voici une liste de petits trucs à penser avant de partir en voyage à Londres :

  • Côté mobile, si vous n’avez pas de jours à l’étranger compris dans votre forfait, pensez aux options qui vous permettent d’avoir 500 mo ou plus d’Internet pour une dizaine d’euros. Je vous assure, c’est super utile !
  • Toujours côté mobile, pensez également à télécharger l’application de métro. Pour ma part, j’ai pris Tubemap et elle était parfaite
  • Ma petite Londres, tu ne fais vraiment rien comme tout le monde… Pensez aux adaptateurs de prises électriques ! Autant aux US, j’y avais pensé, autant là, pas du tout ! C’est si proche mais si différent à la fois. Heureusement, j’ai une petite sœur parfaite qui elle a un cerveau et s’est souvenue de ça.
  • Pareil souvenez-vous si vous comptez louer une voiture pour rester dans Londres ou sortir voir les studios Harry Potter par hasard (oui oui, ça arrive), ils conduisent à droite, donc vous risquez d’être fort déstabilisé.

Quelques anecdotes

IMG_7259

Pour finir, je vous ai proposé avant-hier de me poser vos questions pour construire cet article et j’avais déjà répondu à la plupart de vos questions mais j’ai bien aimé l’idée de vous raconter quelques anecdotes sur notre voyage. Ca change de ce que je fais d’habitude et ça me fera parler un peu après toutes ces listes. J’espère ne pas avoir perdu trop de monde en route, je sais que cet article est très long mais c’est qu’il y en a des trucs à raconter sur Londres ! Bref je voudrais vous raconter une première anecdote. Vous vous souvenez du feu d’artifice sublime au nouvel an ? Figurez vous que nous avons tout de même attendu debout dans le froid sur un pont pendant 2h30 pour le voir ! Tout ça pour 10 mn à peine. Mais bon, c’était tout de même si joli, aucun regret !

Autre petit anecdote, quand vous vous baladez à Londres, vous remarquez très vite que vous croiserez des « Prêt à manger » (petit magasin où acheter de quoi déjeuner rapidement) à chaque coin de rue. Non, mais c’est impressionnant, on a compté une fois et on en a croisé 6 en 10 mn de marche. Sauf que PILE le jour où on avait décidé d’y aller, on a du marché 20 mn pour en trouver un. Bref, c’est rien mais ça nous a marqué.

En parlant d’anecdote, j’ai ENCORE oublié mon chapeau en voyage. Après deux chapeaux oubliés dans les TGV français cet été, j’ai cette fois oublié le chapeau dans l’hôtel près de London Bridge. J’ai donc décidé de ne plus jamais emmené de chapeau en vacances ! Ou alors je leur met une alarme qui se déclenche dés que je les oublie quelque part… C’était mon chapeau noir préféré et de toutes façons, avec le vent, je n’ai jamais pu le porter.  #utile

Autre anecdote dans notre bel hôtel de Notting Hill dont je vous parlerai plus longuement dimanche. Nous sommes arrivées dans une jolie chambre rose dont le lit n’était pas très grand. Quelques minutes plus tard, on visite l’hôtel, et là, on tombe sur une sublime et immense chambre avec son gigantesque lit rond… Nous voilà à faire les yeux doux pour changer de chambre… Et à 23h en rentrant du restau, on nous dit que c’est ok. Allez, on refait vite les bagages et on file dans notre chambre de princesse pour notre dernière nuit au paradis !

Je vous laisse désormais avec les photos et j’espère que ces quelques points vous seront utiles et vous permettront de préparer au mieux votre future escapade en terre londonienne.

IMG_7341

Cheval Three Quays :

IMG_8250 IMG_7863 IMG_8218 IMG_8251 IMG_8071 IMG_8232 IMG_8265 IMG_8061 IMG_7850

Chez Antoinette :

IMG_7842 IMG_7830

Par-ci, par là…

IMG_8273 IMG_7775 IMG_7627 IMG_7569 IMG_7406 IMG_7783 IMG_7791 IMG_8543 IMG_8604 IMG_7742 IMG_7717 IMG_7684 IMG_7676 IMG_7715 IMG_7666 IMG_7628 IMG_7575 copie IMG_7416 IMG_7388 IMG_7380

Have a good trip !

Vous aimerez peut-être

32 Comments

  • Reply Camille 13 janvier 2016 at 17 h 52 min

    Super article très utile! Je rêve d’y mettre les pieds depuis des années: Londres me fait tout bonnement rêver! Malheureusement, le coût de la vie là bas est un gros obstacle pour une petite étudiante comme moi… Mais tout ça c’est bientôt fini, alors Londres, ce n’est plus qu’une question de temps
    tiffany e co londres

    doll tiffany
    tiffany atlas
    tiffany heart bracelet
    Шарфы из тиффани
    tiffanys londres

    Le portail des montres de prestige depuis 2002
    lundi 27 novembre 2017